Pour bien terminer l’année 2009, voici une note sur un bronze étonnant à plus d’un titre, envoyé par Monsieur Michaël S. qui en a fait d’excellentes photos. Il représente un tournoi de chevaliers et est signé « BACQUE ».

Bacqué 5.JPG

La qualité de la pièce est incontestable mais qui est ce Bacque ? Nulle trace de lui dans le Dictionnaire des sculpteurs de M.Kjellberg, ni dans le Dictionnaire des sculpteurs animaliers du Dr.Hachet. Sur internet, rien non plus. Mais en recherchant « Bacqué », avec un accent, j’ai trouvé quelques informations.

Daniel Bacqué, sculpteur, est né à Vianne (Lot-et-Garonne) en 1874 et décédé dans le dénuement en 1947. Il a exposé notamment au Salon de 1930 (« Portrait du peintre Jean Fouquet ») et semble s’être un peu spécialisé dans les Monuments aux morts : mémorial de la guerre de 1914-1918, mémorial d’Armand Fallières, etc.

Bacqué 1.JPG

Bien que tombé dans l’oubli malgré tout son talent, ce sculpteur a réalisé une oeuvre monumentale devant laquelle passent de nombreux Parisiens et touristes : une statue de femme, de style très 1930 évidemment (dans le genre de Mayol), taillée dans un bloc de grès et installée devant le Trocadéro, où l’on peut d’ailleurs admirer une tête de taureau et un veau de Paul Jouve côté fontaine.

Bacqué 4.JPG

Ce « tournoi », de grande taille (67 cm de long, 50 cm de haut, 29 kg) est extrêmement détaillé et le chevalier de gauche, en particulier, m’a fait fortement penser à Frémiet. Le travail sur les heaumes, le harnachement des chevaux, le vêtement des cavaliers est absolument remarquable et montre combien il est injuste qu’un tel sculpteur soit oublié.

Bacqué 2.JPG

En revanche, je trouve deux défauts à cette scène : les jambes des chevaux me semblent un peu trop grosses – même si je n’ignore pas que les chevaux pour ce genre de sport n’étaient pas des pur-sang anglais – et la position du cheval de droite n’est pas réaliste car il ne peut reposer ansi sur ses articulations. L’idée du sculpteur était certainement de représenter l’animal « bondissant » mais il est dommage qu’il n’ait pas mis les sabots à plat.

Bacqué 7.JPG

Quelle évaluation donner à ce bronze ? Une très grande pièce, fort bien sculptée, avec une jolie patine, certes, mais une scène (le tournoi) plutôt passée de mode et surtout un sculpteur quasiment inconnu : à première vue, je n’aurais pas donné un chiffre très élevé. Et pourtant, ce bronze a été adjugé 7 000 Euros en 1997 à Orléans et encore 7 600 Euros en 2003 à la salle des ventes de Corbeil (était-ce la même pièce ou une autre ? je ne le sais pas).

Malgré tout, le marché n’étant pas favorable et la vente d’un tel ensemble étant quand même très aléatoire car soumise à la présence ce jour-là d’un collectionneur prêt à accueillir pour un prix assez élevé une pièce de très grande taille, je pense qu’une estimation autour de 5 000 Euros est plus raisonnable, ce qui n’est pas si mal !

Bacqué 6.JPG

Sachez que Monsieur Michaël S. mettra probablement en vente ce bronze : si vous êtes intéressé, je le lui ferai savoir…

Vous avez un bronze animalier et vous souhaitez en connaître l’histoire et la valeur ? Envoyez-moi (à damiencolcombet@free.fr) des photos très nettes (vue d’ensemble, signature, marque éventuelle du fondeur, dessous du socle) ainsi que les dimensions très précises, et je vous répondrai, gracieusement et en toute confidentialité.

Vous souhaitez être informé régulièrement (environ une fois par mois) des nouveautés du site ? Inscrivez-vous à la « Newsletter » en haut à droite de cette page.