« Il y a comme une naïveté touchante chez ces ours, bisons, batraciens, avec leur grosse tête, leur oeil bien rond qui révèle l’étonnement et la bienveillance.« 

Chasses Internationales - N°24 - Hiver 2021-2022