Je vous avais annoncé la belle vente de vendredi dernier (27 février) à Drouot. Me Leroy a su marier harmonieusement les « grands anciens » – Rosa (tableau) et Isidore (bronze) Bonheur, PJ Mène, Godchaux, Rötig, Fratin, Guyot, Jouve et bien d’autres – et les artistes contemporains aussi variés que Danielle Beck (les zèbres), José Maria David, Corinne Marchais, So, l’extraordinaire Patrick François, Umberto (une pieuvre magnifique !), etc.

Quelques jours avant la vente, Alain Delon, grand collectionneur de bronzes animaliers, en particulier de Rembrandt Bugatti et de Georges Lucien Guyot, m’a appelé pour me parler de « Platon, gorille des plaines », qui lui avait visiblement « tapé dans l’oeil ». Alain Delon, qui possède déjà le « Buffle d’Afrique de l’Est debout », a la gentillesse d’aimer mon travail et de me le dire.

Lors de la vente, une belle bataille s’est déroulé au téléphone entre lui et un collectionneur américain mais il a fini par l’emporter et m’a dit hier sa joie. C’est évidemment la mienne ! Quelle fierté d’être ainsi suivi par un collectionneur aussi averti, qui peut parler des heures des bronzes et des animaux, de la qualité d’une patine, de la ciselure, du relief et de la vie d’une pièce.