Cet après-midi, un appel sur mon téléphone portable : « Ici Alain Delon. J’ai acheté hier à la vente Eve à Drouot votre bronze du chimpanzé Socrate ».

Alain Delon a la gentillesse d’aimer mon travail et a commencé une collection de mes pièces : le Buffle d’Afrique en alerte, Platon, et maintenant Socrate « pour que Platon ne reste pas seul et ait de la compagnie ! »

C’est évidemment une grande joie d’échanger avec ce très grand collectionneur d’art moderne et de bronzes animaliers. Il a longtemps possédé la plus belle collection de Rembrandt Bugatti et étoffe celle de Guyot, très grand sculpteur. « Je place vos pièces entre celles de ces deux maîtres » s’amuse-t-il. Je lui ai parlé du Salon de Bry, qu’il ne connaissait pas mais m’a promis de se renseigner. Il a lu le long article consacré à mon travail dans la toute nouvelle revue Art Animalier, dont je vous parlerai bientôt. Il fait preuve, comme à chaque fois, d’une très grande simplicité et d’une grande gentillesse, et pour terminer me donne rendez-vous à Lyon courant 2010 pour parler sculpture et animaux.