Chasses Internationales – N°25 – Gilles Aillaud – Dans les geôles de la modernité

« Les cages sont généralement en parfait état, propres, fortement éclairées, la paille et les excréments rarement visibles ; le bassin des otaries sent l’eau de Javel, les murs sont soigneusement carrelés parfois jusqu’à l’absurde. Mes l’eau est toujours opaque.« 

Chasses Internationales - N°25 - Printemps 2022

Nouvelle création : la baleine à bosse

Les plus attentifs auront remarqué une nouvelle venue, encore en terre, dans la page « Les oeuvres » : la Baleine à bosse, également appelée Jubarte.

Bronze sculpture Colcombet baleine à bosse

Après le cachalot, la baleine bleue, les orques, les narvals, voici un nouveau membre de l’ordre des Cétacés, ces mammifères marins bien connus où l’on retrouve aussi les dauphins, bélugas, marsouins, faux épaulards, etc. et de nombreuses espèces de baleines. Rappelons que ces animaux ne sont pas des poissons, qu’ils n’ont pas de branchies et doivent donc remonter régulièrement à la surface pour respirer.

Bronze sculpture Colcombet baleine à bosse

La baleine bleue – ou rorqual bleu – est la géante de la famille : 20 à 25 mètres de long (le record est de 33 mètres !) et plus de 130 tonnes soit l’équivalent de plus de 30 éléphants. En mars 2020, j’ai rédigé une note sur ce bel animal et vous pouvez la retrouver ici : http://colcombet.com/nouvelle-creation-la-baleine-bleue/

Bronze sculpture Colcombet baleine bleue

La baleine bleue, géante des océans – Bronze

Plus petite, la baleine à bosse a des dimensions proches de celles de la baleine grise : 13 à 17 mètres de long  et jusqu’à 40 tonnes. Sa durée d’immersion est de 3 à 15 minutes, bien plus courte donc que celle du champion d’apnée, le cachalot, qui peut plonger une heure à plus de 2 000 mètres de profondeur.

Sculpture bronze Colcombet cachalots

Cachalot et son petiot – Bronze

La baleine à bosse se reconnaît immédiatement à ses immenses nageoires, qui mesurent environ un tiers de la longueur du corps de l’animal. Ces grandes palettes étroites, qui valent à cette espèce le nom de Megaptère (« Grandes ailes »), sont bordées d’excroissances leur donnant un aspect irrégulier. On retrouve également des protubérances, souvent garnies de balanes, sur la tête, autour de la lèvre supérieure et sur une ligne droite reliant l’évent au bout du museau. Sous l’extrémité de la lèvre inférieure, la baleine à bosse présente une sorte de menton carrée caractéristique. Toutefois, le nom de Baleine à bosse ne vient pas de toutes ces excroissances diverses mais du dos bien arrondi qu’elle montre lorsqu’elle plonge.

Baleine à bosse

La « bosse » de la baleine du même nom – Photo : Azurfrog – Wikipedia

Comme les rorquals, les baleines grises et les baleines franches, les baleines à bosse font partie du sous-ordre des Mysticètes ou baleines à fanons, tandis que les cachalots, orques, dauphins, marsouins sont des Odontocètes ou baleines à dents. La baleine à bosse possède sur le palais plusieurs centaines de fanons, qui jouent le rôle de filtres. Cernant ses proies – des bancs de petites crevettes appelés krill ou de petits poissons – notamment en émettant des rideaux de bulle, la baleine ouvre très largement la gueule et engouffre un incroyable volume d’eau avant de le rejeter et de garder dans ses fanons les petites bêtes. Et si par mégarde, nageant près des côtes, la baleine « avale » un plongeur, un nageur ou un kayakiste, elle le recrache aussitôt. Les plis sous la gorge et le ventre de la baleine en permettent une importante extension comme on peut le voir sur cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=XsIGXNuT0VQ

Baleine à bosse

Le saut d’une baleine à bosse – Photo : Wwelles14 – Wikipedia

L’un des comportements les plus connus de la baleine à bosse est le saut hors de l’eau et le claquement de queue ou de nageoire à la surface de l’eau. Les sauts provoquent parfois des accidents, comme dans cette vidéo bien connue où l’on voit un cétacé s’abattre sur le pont d’un voilier et l’endommager sérieusement. On ne connaît pas exactement les raisons de ces excentricités auxquelles ne se livre pas la très raisonnable baleine bleue. Les hypothèses pour les expliquer ne manquent pas et un petit livre assez poétique a même été écrit sur le sujet :

Baleine à bosse livre

Les baleines adultes ont peu de prédateurs mais les plus jeunes peuvent être attaquées par des requins ou des orques. L’homme a beaucoup chassé les baleines durant la première moitié du XXème siècle, abattant environ 200 000 animaux et faisant ainsi disparaître environ 90% de la population mondiale des baleines à bosse. Aujourd’hui, les effectifs de ces cétacés se reconstitue bien et peut être estimée à 35 000 individus. Grandes voyageuses, les baleines à bosse sont présentes dans presque toutes les mers du globe. Il arrive même que l’une d’entre elle s’égare en Bretagne nord, comme ici, entre Saint-Cast et Saint-Briac, il y a un an : https://actu.fr/bretagne/saint-jacut-de-la-mer_22302/video-bretagne-une-baleine-a-bosse-filmee-tout-pres-des-cotes_41452091.html

Bronze sculpture Colcombet baleine à bosse

Ma baleine mesure environ 45 cm de long x 21 cm de haut. Le modèle en bronze devrait être disponible en juin. Elle sera probablement patinée de façon réaliste : gris foncé sur le dos, blanc sur le ventre.

Exposition Colcombet – Paris – Galerie Estades – Du 2 avril au 15 mai 2022

La galerie Estades place des Vosges à Paris consacrera prochainement une exposition à mes bronzes.

 

Expo Estades Paris 2022 affiche

 

Vous pourrez y découvrir les dernières nouveautés, dont les chevreuils, les deux rhinocéros noirs dont la femelle fait l’affiche, la girafe tête tournée, les deux éléphants d’Asie, mais aussi de nombreux mammifères marins, le troupeau des bisons au galop, la pirogue, l’orque mâle seule, etc.

 

A cette occasion, j’ai édité un modèle original : une réduction (21 cm de long) du Crocodile du Nil en marche plaqué or 24 carats. Présenté dans un coffret en bois, ce véritable bijou fait bien sûr penser aux miniatures égyptiennes du dieu crocodile Sobek.

 

Bronze Colcombet crocodile du Nil plaqué or

 

Pour le vernissage, je serai présent à la galerie samedi 2 et dimanche 3 avril toute la journée et je serai heureux de vous y rencontrer. Voici le carton d’invitation :

 

Expo Estades Paris 2022 affiche

 

Expo Estades Paris 2022 affiche

 

Galerie Estades – 17 place des Vosges – 75004 Paris

 

Ouvert tous les jours de 11h à 13h et de 14h30 à 19h – 01 42 77 50 03

Nouvelle création : le brocard

Voici un animal familier à toute personne qui se promène dans les bois, sait observer les lisières de forêt lorsqu’il prend le train et les champs lorsqu’il roule sur l’autoroute : le chevreuil, dont le mâle adulte porte le nom de « brocard ».

Bronze sculpture Colcombet chevreuil brocard

Ce charmant petit mammifère Artiodactyle (au nombre d’ongles pair), de la famille des Cervidés, a pour nom savant en Europe Capreolus capreolus. L’autre espèce, celle de Sibérie, se nomme Capreolus pygargus. En réalité, notre chevreuil d’Europe compte une dizaine de sous-espèces, très proches les unes des autres, les individus d’Europe de l’Est étant les plus grands.

Bronze sculpture Colcombet chevreuil brocard

Le chevreuil que l’on peut apercevoir en France ne mesure que 60 à 70 cm au garrot, soit l’équivalent d’une chèvre, et pèse 20 à 25kg. Il ne peut être confondu avec la biche – encore moins avec le cerf – beaucoup plus grande, au museau bien plus long et à mon sens moins gracieuse. Le chevreuil rappelle un peu les jolies petites gazelles d’Afrique (springboks, gazelles de Thomson, certains céphalophes, etc.).

Chevreuil brocard

Brocard (source : Wikipedia)

Le chevreuil mâle est coiffé de bois à trois pointes, qui tombent chaque année en octobre puis repoussent dès décembre, recouverts d’une peau ayant l’apparence du velours et dont l’animal se débarrasse au printemps. Les bois des animaux les plus vieux possèdent des petites excroissances que l’on appelle perlures. Il arrive que suite à des chocs, des problèmes d’alimentation, de santé, de dégénérescence, les bois prennent des formes anormales, curieuses ; on parle alors de « perruques ».

Chevreuil brocard

« Chevreuil à perruque » pris en photo au zoo de Cordoue (Espagne)

Lorsque j’étais jeune, on voyait peu de chevreuils et il fallait se rendre en Allemagne ou en Autriche pour en apercevoir près des routes. Dans les années 1990, alors que le nombre d’animaux avait déjà bien augmenté, les scientifiques estimaient que notre pays pourrait en abriter 800 000 têtes au maximum. Aujourd’hui, les comptages, difficiles, permettent de situer leur population entre 1,5 et 2 millions d’animaux !

Chevreuil brocard velours

Chevreuil « en velours »

On voit très peu de chevreuils dans les zoos, je ne sais pourquoi – il est vrai qu’on voit également peu de cerfs. Peut-être parce que le brocard est très agressif pendant le rut. Je me souviens d’un gardien de zoo qui expliquait qu’il entrait dans presque toutes les cages sans arme mais que dans celle du chevreuil, il avait toujours un fort bâton sur lui. Même si ces faits restent très rares, on entend régulièrement parler de promeneurs attaqués par un brocard irascible. En forêt en été, peut-être entendrez-vous les aboiements du chevreuil, qui ressemblent à ceux d’un chien, comme on peut le constater sur cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=dGDQ9VwO2BE

Au moment du rut, les combats de chevreuils sont violents : https://www.youtube.com/watch?v=-HnE-fzSNgE

Si leur densité n’est pas trop importante, les chevreuils causent assez peu de dégâts aux cultures mais ils mangent les jeunes pousses des arbres, nuisant à la croissance des végétaux, et apprécient particulièrement les rosiers et plantes de nos jardins. Les cerfs, qui eux vivent en forêt, causent des dégâts beaucoup plus importants.

Bronze sculpture Colcombet chevreuil brocard

Les prédateurs des chevreuils sont les lynx (il n’y en a pas beaucoup en France…), les loups, qui préfèrent les moutons, les voitures et l’homme. Les renards et les chiens errants s’attaquent aux jeunes mais ne peuvent venir à bout d’un adulte en bonne santé.

Enfin, une précision : le cerf de Virginie est appelé « chevreuil » par les Québecois mais il s’agit bien d’un cerf, qui mesure plus d’un mètre au garrot.

Mon chevreuil mesure 24 cm de haut et 22 cm de long. J’observe que, curieusement, cet animal a peu inspiré les grands sculpteurs du XIXème siècle. Antoine-Louis Barye (1795-1875), par exemple, n’en a pas représenté un seul alors qu’il a modelé de nombreux cerfs. Pierre-Jules Mêne (1810-1879), lui, en a fait une petite dizaine, mais souvent de très petite taille, comme ce groupe qui ne mesure que 10 cm de haut, et en fait, il a plusieurs reprisles mêmes sujets en les isolant ou les mettant en groupe. Son « Chevreuil buvant », plus grand, est néanmoins très beau.

Bronze Mêne chevreuils

Clovis Masson a modelé un chevreuil à propos duquel j’ai fait une note visible ici : http://colcombet.com/la-valeur-dun-bronze-le-chevreuil-de-c-masson/

Chevreuil brocard sculpture Masson